Qui est Mamaflorinha ?

Je m’appelle Flora. J’ai 32 ans et j’habite quelque part en Seine et Marne (77), à quelques pas (et bouchons) de Paris.

Ces deux derniers mois furent incroyables : d’un petit compte d’à peine 5k abonnés, vous êtes un peu plus de 25 000 à avoir rejoint mon monde et je ressens le besoin de vous exprimer les raisons pour lesquelles je suis Mamaflorinha.

D’où je viens ?

Élevée avec ma frangine en banlieue parisienne dans une famille modeste, quoique riche en amour, j’ai grandi loin de la spiritualité. J’ai pourtant fait du catéchisme, et j’ai longtemps prié un Dieu sans vraiment savoir ni comprendre pourquoi je le faisais. Mais soit, on m’a formé ainsi alors cela me semblait tout à fait normal. J’ai toujours été une enfant sensible, sujette à des questionnements existentiels, et j’avais en horreur de voir la souffrance des autres dans leur regard ou de percevoir la tristesse de quelqu’un d’autre sans me rendre disponible pour lui venir en aide. J’ai récupéré pas moins de 3 chats errants, et j’ai fait adopter un chien de la SPA (big up à toi Ouki) à mes parents. Je me souviens même avoir sauvé, au Portugal, une petite souris des griffes d’un chat en lui prodiguant un massage cardiaque à l’aide de mes petits doigts. Mes parents en furent « ravis » quand je me suis ramené avec ma copine souris dans le salon.

Durant mon adolescence, j’ai appris à aimer la lecture grâce à l’ouvrage de Simone de Beauvoir « les Mémoires d’une jeune fille rangée ». Mes premiers pas dans le féminisme ! J’ai aussi compris que l’écriture et la littérature étaient un présent, un cadeau qui nous permettait de grandir, de nous évader et de trouver des réponses, là où la réalité les gardaient bien cachées.

Puis ma vie a basculé, le jour où ma mère nous a annoncé son cancer. 2 ans plus tard, 4 jours avant mon anniversaire, elle a rejoint le ciel. Je pense que c’est à ce moment-là, que ma très chère mère m’a laissé un cadeau. Celui qui était surement le sien aussi mais qu’elle a fait le choix de taire.

Je me souviendrais toujours de ce 1er mars 2011, quand en sortant de la maison de repos où séjournait ma mère avant d’y donné son dernier souffle, j’ai ressenti cette brise sur ma joue. J’ai regardé le ciel et j’ai su que ma mère venait de me caressait la joue comme elle avait l’habitude de le faire. Je ressentais les choses différemment, je percevais les éléments autrement et mes émotions n’avaient plus la même saveur.

Professionnellement parlant, j’ai quitté l’école très tôt (après le bac) et je suis devenue vendeuse. Puis j’ai rejoint la fonction publique en 2009 et j’y suis resté. J’avais 19 ans.

Le temps fit son œuvre, et j’ai poursuivi mon chemin en apprenant la vie par de tristes et fâcheuses expériences, principalement amoureuses : dépendance affective, sexualité débridé, relation toxique et violente. C’est pour évoluer et apprendre de mes « erreurs » que mon regard s’est à nouveau porté sur les livres que j’avais quelques peu délaissés. J’ai repris avec ardeur mon amour pour la lecture. J’ai lu des dizaines et des dizaines d’ouvrages sur le développement personnel, la loi d’attraction, les énergies, la Kundalini, la méditation, les chakras, les émotions, et le pouvoir de nos pensées et du cerveau.

Puis j’ai encore grandi, vécu d’autres histoires d’amour et d’amitié. J’ai fini par trouvé (enfin je l’avais déjà sous le nez depuis des années) celui qui partage ma vie aujourd’hui et que j’aime profondément et sincèrement. Nous avons eu notre fille très peu de temps après et ma vie de maman a alors commencé. Difficile de s’accorder du temps quand l’essentiel de celui-ci ne tourne plus qu’autour d’un petit être à qui on a donné la vie.

C’est en 2020, après des mois de confinements et des semaines à me reconnecter à moi-même, à mes sens, que l’univers a décidé de me rappeler les raisons pour lesquelles j’étais là. Je n’ai jamais eu autant de temps que durant cet instant. J’ai aussi vécu une espèce de choc émotionnel suite à une rupture amicale que j’affectionnais pourtant très fortement. Là encore, je me suis réfugiée dans mes livres de développement personnel. Je me suis remise à la méditation et surtout j’ai acheté mon premier jeu de cartes. Et c’est à cet instant que Mamaflorinha s’est mise à grandir en moi. Les cartes n’ont plus jamais quitté mes mains. Je me suis très vite acheté un autre jeu, puis encore un autre, et un autre… Aujourd’hui je n’ai plus assez d’une malle pour les ranger. J’ai compris que ce que je ressentais, ce que je pensais déduire dans ma tête, n’étais pas que de la déduction, où moi qui conversait avec moi-même. Ce fut fastidieux de déconstruire toutes mes croyances limitantes à ce sujet et d’accepter que je percevais des choses que d’autres ne captait pas aussi bien que moi.

Après des semaines à tirer les cartes pour des copines, puis les copines des copines, je me suis peu à peu retrouvée à proposer de tirages sur dons libres sur mon petit compte IG. A chaque fois je visais juste, je tapais dans le mille. Mes prédictions s’avéraient les semaines suivantes et ma confiance devenait de plus en plus solide.

Quelques semaines après, je me déclarais officiellement en auto entrepreneur. De fil en aiguille, mes prestations ont évolué, mon travail aussi et ma façon de faire a, elle aussi, pris une autre tournure.

J’ai testé les runes, le tarot de Marseille et une quinzaine d’oracle. Je me suis formée à la technique du Laochi pour les soins énergétiques et j’ai continué à me documenter, et à apprendre. J’ai donc approfondi mes connaissances en tarologie, en astrologie, en numérologie, en lithothérapie et récemment je me suis passionnée pour la sorcellerie moderne. Et je suis d’ailleurs sûre que je fus une sorcière dans une autre vie.

Me voilà donc aujourd’hui à cumuler tout cela. Et c’est en jonglant à travers ses diverses activités et pratiques que mon compte a évolué pour devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Pourquoi je vous dis tout cela ?

Déjà pour que vous en appreniez un peu plus sur moi et sur ma façon de faire. Je « fais tout à ma sauce » et j’y prend plaisir. Sûrement parce que je suis une autodidacte et j’en suis assez fière.

J’ai réalisé mon site internet toute seule, je créer tous mes posts et mes visuels et j’ai même eu l’occasion de créer des logos pour certaines abonnées.

J’adore apprendre. Quand je ne comprends pas quelque chose, je fais tout pour me documenter, pour savoir. C’est une telle chance que d’avoir internet et de disposer d’une mine d’informations en un clic !

Je ressentais aussi le besoin d’être un peu plus transparente sur qui je suis, ce que je fais et pourquoi je le fais. En effet, c’est indéniable, la spiritualité a le vent en poupe et je ne compte plus le nombre de comptes qui naissent et fleurissent chaque jour en lien avec ce domaine-là.

D’ailleurs à ce propos, je suis de celle qui ne voit ABSOLUMENT aucun inconvénient à ce que mon compte soit une source d’inspiration pour les autres. Par là je veux dire que personne n’a le MONOPOLE sur tel ou tel sujet. Il y a de la place pour tout le monde et si mon compte vous inspire, vous donne envie et bien vous m’en voyez ravie. Évidemment, on évitera le copier/coller mais sachez qu’être une source d’inspiration est un honneur pour moi.

Ceci étant dit, je voulais aussi rappeler les raisons pour lesquelles je suis là, et ce qui m’anime au plus profond de mon être : AIDER MON PROCHAIN A (RE)TROUVER SON CHEMIN.

C’est un honneur pour moi de vous guider, de vous aider de vous permettre de vous retrouver et de vous sentir mieux. J’aime vous entendre dire que vous vous sentez mieux depuis telle ou telle prestation/astuce et j’adore avoir de vos nouvelles après des mois de « silence ».

Je prends aussi un énorme plaisir à créer du contenu qui a pour vocation de vous aider, de vous accompagner quotidiennement dans votre cheminement, et ce pour le simple plaisir de transmettre et de partager.

Je ne prétends pas pouvoir solutionner tous vos problèmes et je ne saurais d’ailleurs le faire, mais dès l’instant où vous frappez à ma porte, je me sens comme investie d’une mission que je ne peux décliner. Je fais au mieux pour que mes offres soient accessibles à toutes et tous et sachez que JAMAIS je ne me servirais de votre détresse, de votre mal-être ou de votre tristesse pour m’enrichir. Ma richesse c’est vos sourires et vos messages qui me disent que vous vous sentez enfin mieux.

Je voulais aussi vous signifier que je ne suis pas que Mamaflorinha, j’ai toujours mon travail « alimentaire » à côté et c’est d’ailleurs là que j’éprouve pas mal de difficultés. Cela dit, d’un temps plein, je suis passé à un 80% et bientôt je vais demander un mi-temps afin de pouvoir me consacrer un peu plus à vous, et à ma passion.

J’ai aussi eu un second (et deeeernier) enfant. Mon petit garçon qui à l’aube de sa première année, me demande aussi beaucoup d’attention et d’amour. Je suis donc maman de deux enfants, salariée, auto-entrepreneure, épouse et femme. Suis-je hyperactive ? Peut-être. Suis-je une sorcière voyante hyperactive ? Sûrement !

Tout cela fait que mes journées sont extrêmement chargées et que je peine à trouver le temps nécessaire pour faire ce que je veux et comme je le veux. Mes journées démarrent à 5h30 et se terminent à 23h00 du lundi au dimanche. Mais vous savez quoi ? Comme le dit mon conjoint, je suis une ACHARNÉE !

Bientôt je serais disponible à 100% et je pourrais me lever chaque matin avec la sensation de faire ce que j’aime, comme je l’aime, avec amour, pour vous et avec vous.

3 réponses à “Qui est Mamaflorinha ?”

  1. Avatar de Manuella Cokelaere
    Manuella Cokelaere

    🥰

  2. Avatar de Catherine Tanguy
    Catherine Tanguy

    Merci Flora pour ce message. Je me retrouve dans ce que tu dis…j’habite aussi dans le 77 côté Fontainebleau😉
    Moi j’ai toujours aimé aider les autres d’ailleurs je suis infirmière. Comme toi je suis intéressée par les énergies le tarots la lithotherapie bref nous avons beaucoup de points communs.
    J’essaie de développer mon magnétisme et ça a l’air de fonctionner.
    J’aime beaucoup tes video et te suis.
    Continue tu es inspirante…
    Catherine

  3. Oh quel joli message ,oui tu décris là des similitudes avec mon parcours ds certaines situations,merci pour ta confiance, c’est avec bcp de joie que je rentre ds ton monde qui est devenu le mien pour le meilleur ….
    Je suis aide soignante,vive le prendre soin de soi,des autres ,et vive les sorcières modernes au grand cœur.
    Amicalement.
    Carole

Laisser un commentaire

A WordPress.com Website.

%d blogueurs aiment cette page :