Le Chèque de l’Abondance

Un rituel à adopter pour attirer l’abondance dans sa vie

Chaque lunaison (pleine et nouvelle lune) qui rythme une année, est l’occasion de mettre en place un rituel. Parmi les rituels simples et faciles à adopter, il y a les listes d’intentions (pour la nouvelle lune) et les listes de gratitudes (pour la pleine lune) que vous pouvez télécharger dans ma boutique en cliquant ici (100% gratuit). Cela dit, aujourd’hui je voulais vous présenter un autre rituel, tout aussi simple : le Chèque de l’Abondance.


C’est quoi le Chèque de l’Abondance ?

C’est un rituel en lien direct avec la loi de l’Attraction (si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite vivement à vous pencher sur le sujet – voir ici).

L’exercice est super simple, d’autant que je vous facilite la tâche avec un chèque tout prêt à imprimer hihi !

Mais avant, je vous explique l’objectif de ce ritueL. Il s’agit de matérialiser ce que l’on veut en le formulant à l’écrit sur un chèque à destination de l’Univers. C’est finalement une façon originale de poser une intention particulière, qui nous tient tout particulièrement à coeur.

Il peut s’agir d’un voeu amoureux, d’un souhait spécial ou d’une demande en lien avec le matériel, l’argent.. C’est vous qui savez hihi !


Comment qu’on fait ?

Rien de plus simple ! Mais il est à noter qu’il est préférable de faire le chèque le lendemain de la nouvelle lune, lorsqu’elle est en mode « croissante ».

1ère étape : Télécharger le chèque d’Abondance ici

2ème étape : Le remplir en veillant à suivre les « instructions » suivantes :

  • Dans la case « Je souhaite recevoir » : vous indiquez par une phrase ce que vous voulez, ou par des mots-clés. Par exemple : « je souhaite recevoir l’amour que je mérite » ou « Amour – Bienveillance – Douceur »
  • Dans la case « À l’ordre de » : vous indiquez votre nom et prénom
  • Au niveau de la date : vous pouvez mettre la date du jour avec la mention « nouvelle lune + signe astro associé » ou bien vous pouvez noter « Ici et maintenant ». C’est comme vous le sentez.

Et après ?

Ensuite, il s’agit de poser consciemment l’intention. Une fois votre chèque rédigé, regardez-le, et visualisez ce que vous avez demandé. Imaginez vous recevoir votre voeu et ressentez la joie que cela vous procurerai.

Pensez à remercier l’Univers, comme si vous aviez déjà reçu votre demande.

Et pour finir, deux options s’offrent à vous :

  1. Soit vous cachez le chèque (dans une boîte, ou une pochette, ou dans un carnet/livre) de sorte à l’oublier et laisser l’univers faire le « Job ».
  2. Soit vous le mettez en évidence quelque part (sur votre frigo par exemple) de sorte à « vibrer » à chaque fois que vous le verrez.

C’est comme vous le sentez ! Il n’y a pas vraiment de règles en réalité.


Quelques tips en lien avec le chèque

  • Vous pouvez réaliser autant de chèques que vous voulez, un par thématique par exemple.
  • Ne mettez pas de « somme » précise car l’Univers sait parfaitement ce dont vous avez besoin.
  • A la prochaine nouvelle lune, soit vous brûlez votre/vos chèques et en refaite un/des autres.
  • Soit vous les conservez, de sorte à pouvoir vous y reporter lors des pleines lunes du même signe que celui de la Nouvelle lune durant laquelle vous aurez rédiger le chèque (correspondant à la fin d’un cycle).

Avec amour,


Carnet de Lune 2022 X Mamaflorinha

Préparez-vous pour 2022, et
précommandez dès maintenant votre Carnet de Lune

Les Sigils : un symbole magique ?

Qu’est ce qu’un sigil ? A quoi cela sert-il ? Et comment en créer un soi-même ? Dans cet article, je reviens sur ce sujet que j’ai déjà abordé rapidement en vidéo sur ma page Instagram avec les Astuces de New Witch. Je vais donc pouvoir approfondir et vous en dire un peu plus sur ces symboles magiques et puissants ! J’ajoute que cet article est le fruit de mes recherches personnelles, je ne suis pas experte en la matière, mais j’ai une certaine faculté à apprendre rapidement ce qui me passionne hihi.

Qu’est-ce qu’un Sigil ?

Le Sigil est un symbole ou sceau magique puissant que l’on peut réaliser soi-même pour sceller une intention et lui permettre de s’incarner dans notre propre réalité. Du latin « Sigillum » qui signifie « signature », le Sigil est en fait une sorte de signature unique et magique. Cette forme de magie nous vient du peintre et occultiste Austin Osman Spare. Elle est relativement récente (XXème siècle) et largement utilisée dans le monde ésotérique (sorcière moderne, wiccan).

Sceaux provenant du Lemegeton Clavicula Salomonis.

Ses usages peuvent être différents : que ce soit d’ordre spirituel, personnel ou une sorte de talisman qui repousse les énergies ou événements négatifs, le Sigil se décline sous plusieurs formes (sur le papier, sur le verre, sur une écorce d’arbre, sur une bougie, parfois même sur la peau en tatouage).

Créer son Sigil n’est pas anodin. Si vous ressentez l’envie d’en réaliser un, c’est que vous vous apprêtez à faire une demande forte à l’univers en ce qui concerne une intention qui vous est chère. En créant votre sceau magique, vous entrerez en contact avec votre puissance et vous serez « uni » avec cette création. Il est donc important de vous sentir à l’aise au moment de sa création et d’être à 100% présent (conscient) de ce que vous faites.

Comment faire son Sigil ?

Avant toute chose, vous devez trouver l’intention que vous souhaitez sceller. Il conviendra de choisir une phrase au présent, qui ne comporte pas de négation (l’univers ne comprends pas la négation), et de préférence plutôt courte. Par exemple, si vous souhaitez porter une intention qui concerne l’amour, vous pouvez écrire :

  • Je trouve l’amour de ma vie
  • Je suis aimé telle que je suis
  • Je me sens aimé et respecté
  • Je mérite l’amour
  • J’aime et je suis aimé en retour
  • etc..

Autre détail important : la réalisation d’un Sigil suppose d’être dans de bonnes « conditions » énergétiques. Si vous vous sentez fatigué, épuisé ou que vous n’êtes pas « aligné », il est préférable d’attendre pour créer votre Sigil ou bien de faire appel à quelqu’un d’autre pour le faire. J’ai découvert le compte de Karen qui réalise des Sigils personnalisés, je vous invite à y jeter un oeil 😉

Il est à noter qu’il existe beaucoup de méthodes pour réaliser son Sigil. Dans cet article, je vais me pencher sur deux d’entres elle :

  • la première que je qualifierai de créative et que j’ai déjà abordé dans ma petite vidéo Instagram
  • la deuxième plus traditionnelle, qui se fait à l’aide d’un support et qui je suis sûre plaira à celles et ceux qui aiment être « drivé ».

1er méthode : Création libre

Une fois que vous avez trouver votre intention, munissez-vous de votre plus beau stylo, d’un carnet et installez vous à un endroit au calme et dans lequel vous vous sentez bien pour commencer vos essais de Sigils. Si vous avez de la sauge, de l’encens ou du bois de Palo Santo, vous pouvez purifier votre espace avant de commencer.

Admettons que vous ayez choisi l’intention suivante :

Je trouve l’amour de ma vie.

Il conviendra alors de supprimer TOUTES LES VOYELLES et toutes les consonnes qui se répètent dans la phrase, ce qui donne :

Je trouve lamour de ma vie.

ce qui donne : J T R V L M D

De ce mot codé, il conviendra alors d’en faire une sorte de dessin unique où les lettres pourront s’entremêler, se juxtaposer, se superposer, être mises dos à dos, ou même inversées. En réalité, il s’agit de laisser parler votre créativité et votre imagination. Vous pouvez y ajouter des ronds, des points, des traits.. Bref, C R É A T I V I T É !

Voici plusieurs exemples de Sigils que j’ai retrouvé sur le net, réalisés à partir de cette méthode.

Vous remarquerez que votre Sigil peut-être très linéaire, géométrique ou plutôt fait de courbes. C’est vraiment selon vous et votre « patte » personnelle.

Une fois que vous avez trouvé votre Sigil, refaite le au propre sur le support que vous aurez choisi.

2ème méthode : la Rose Sigillaire

Pour cette deuxième méthode, il s’agit d’utiliser un support appelée « Rose sigillaire » que vous pourrez télécharger à la fin de l’article. Mais avant, il conviendra de faire exactement la même chose que pour la 1ère méthode, à savoir : trouver l’intention que vous souhaitez sceller, et la réduire en un mot codé.

Reprenons notre exemple :

Je trouve l’amour de ma vie.

ce qui donne : J T R V L M D

Ensuite, à l’aide de la rose sigillaire, vous pourrez tracer votre Sigil, comme dans l’exemple ci-après.

Par convention, il conviendra d’ajouter un petit rond au début de votre Sigil (ici la lettre J) et d’ajouter une barre à la fin (ici, la lettre D)

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à le refaire au propre sur le support que vous aurez choisi !


J’ajoute que la puissance de votre Sigil réside dans sa réalisation plus que dans le résultat final. Il est donc primordial que vous preniez du temps pour le faire, et surtout que vous sentiez que votre réalisation vous plaît, qu’elle résonne en vous et que vous en soyez fier. J’ajoute que la magie du Sigil puise son énergie dans le fait que votre cerveau l’ai imprimé et mémorisé. Il conviendra donc de prendre le temps de vous connecter à votre création que ce soit par la méditation, ou simplement en prenant le temps de le visualiser et de ressentir ses énergies, ou en visualisant ce que vous avez demandé.

Et ensuite ?

Ce qui compte, c’est la connexion que vous allez créer avec votre Sigil (d’où l’importance de le mémoriser). Aussi, vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous, suite à sa réalisation. Néanmoins, le rituel classique consiste à détruire votre Sigil que ce soit par le feu en le brûlant (évidemment ahah) , l’eau (en le plongeant dans l’eau chez vous), la terre (en l’enterrant) ou l’air (le déchirer et le laisser s’envoler mais c’est pas très écolo). Cela dit, d’après mes recherches, vous pouvez aussi le conserver, c’est comme vous le sentez.

En fait, tout dépendra de l’intention que vous aurez posé. S’il s’agit d’une sorte d’amulette de protection (talisman), il conviendra de la garder. Si c’est une intention spécifique ou une déclaration pour repousser les énergies/événements négatifs, vaut mieux le détruire.

Si vous l’avez fait sur du papier :

  • Vous pouvez le charger des énergies lunaires lors d’une Pleine lune (le glisser sous du cristal de roche), et le conserver dans une pochette ou le brûler.
  • Vous pouvez le bénir avec une huile approprié et le brûler.
  • Vous pouvez l’insérer dans une pochette avec votre cristal favori (avec une mèche de vos cheveux si vous le souhaitez aussi) et le conserver dans un endroit tenu secret (parfait pour les amulettes/talismans).

Si vous l’avez fait sur une bougie :

  • Laissez la bougie se consumer au fil de son utilisation (parfait pour vos rituels de Nouvelles lunes, ou Pleines lunes par exemple).

Vous pouvez le faire sur d’autres supports comme précisé au début, c’est comme vous le sentez.. Certaines personnes se le font même tatouer !

Petite anecdote

Il y a quelques mois de cela, je me suis mise à faire des dessins « intuitifs » suite à un atelier réalisé lors d’un accompagnement spirituel que j’ai suivi avec @Auramour_ (sur Instagram).

Mes dessins étaient vraiment particuliers pour pas dire « chelous ». Je ne connaissais ABSOLUMENT pas ce qu’était un Sigil à ce moment là et je n’avais pas la moindre idée de ce que je dessinais, je me laissais juste porter par ma créativité et mon intuition.

Voici quelques exemples de mes créations que j’ai faites par la suite pour 2 amies :

J’en conviens, ce n’est pas franchement des SIGILS mais j’y retrouve un lien. J’ai réalisé ces dessins en me connectant avec la personne pour qui je le faisait, et je laissais ma main faire le job. Quand j’ai envoyé les photos à mes amies, elles ont trouvé des genres de significations sur certains dessins, ou elles ont été interpellés par des signes qui leur parlez.

Je n’ai pas creusé plus que cela par la suite et je suis passé à autre chose mais je pense que de créer des Sigils est quelque chose qui m’appelle foooooooort ! Ça trotte.. Je vais y réfléchir.

La suite au prochaine numéro hihi !



Avec amour,

(Re)trouver son chemin grâce au Tarot de Marseille

Le Tarot de Marseille est couramment utilisé en cartomancie pour des tirages divinatoires mais il s’avère être également un formidable outil de développement personnel pour toute personne qui souhaite mieux se comprendre.  

Composé de 78 cartes, appelées arcanes (ou lames), le Tarot est découpé en deux parties : 22 arcanes majeures et 56 arcanes mineures. Dans une première approche, il conviendra de se familiariser d’abord avec les arcanes majeures. 

Je vous propose donc de passer en revue la signification générale de ces 22 arcanes majeures qui disposent d’un message différent selon que la carte est tirée à l’endroit ou à l’envers. Cela pourra vous aider à interpréter vos tirages et à mieux percevoir le sens du message que les cartes vous transmet.


Signification des 22 arcanes majeures du Tarot de Marseille


De la théorie à la pratique : Le carnet de tirage ! 

Maintenant que nous avons découvert les principales arcanes, je vous propose de passer à la pratique ! Et pour se faire, rien de mieux qu’une petite méthode rapide et efficace qui vous permettra non seulement de vous familiariser avec votre Tarot (ou tout autre oracle que vous possédez) et d’en apprendre un peu plus sur vous chaque semaine. 

Le principe du carnet de tirage est simple : munissez-vous d’un carnet spécifiquement dédié à cela (vous pouvez le customiser à votre façon, c’est un petit plus qui rends la pratique très personnelle et agréable) et chaque semaine, vous vous tirez 3 cartes pour répondre aux questions suivantes : 

  1. Quelles sont les énergies actuelles pour moi ?
    Cette question permets de connaître les énergies qui vous traversent actuellement. Cela permets de mieux comprendre certaines situations parfois totalement inconscientes.
  1. Que dois-je travailler pour avancer ?
    Cette question permet de découvrir ou de cerner ce qui bloque en ce moment ou ce qui mériterait d’être travailler chez vous (blessures, blocages, difficultés…)
  1. Dans quelle direction je vais ?
    Cette question permet de savoir vers où vous allez actuellement : réussite, stagnation, échec, instabilité, rencontre amoureuse…

En fonction des cartes tirées, vous pourrez ainsi obtenir des réponses à ces questions et mieux appréhender ce qui vous attends. Avec ce carnet, je vous invite à être « assidue » afin de pouvoir observer votre évolution au fil du temps et apprécier le chemin parcouru. 

C’est comme un journal intime mais en « mode spirituelle ».

Si tirer les cartes vous intéresse et que vous souhaitez creuser un peu plus, je vous invite à découvrir mon e-book « Tirer les cartes facilement ». J’y aborde tous les « fondamentaux » en cartomancie et propose différentes méthodes de tirages.

J’espère que cet article vous aura plut !

Dring-dring

Il y a bien longtemps que je n’ai pas sonné
Peut être parce qu’aujourd’hui
Mon utilité n’est plus que futilité


A l’époque quand je sonnais,
Il y avait une bonne raison !
Une visite ? Une nouvelle ? Une occasion?


Je faisais dring dring
Et le coeur faisait Boum boum


Mon nouveau compère est bien plus fin
Pas de fil, pas de cadran, pas de combiné
Il est devenu une extension de la main


Dans la maison, plus de dring dring
Juste pour de la pub, ou du consulting
Le coeur fait-il toujours boum boum ?


Paraît que oui. Mais les raisons sont ailleurs.
Plus de visite, plus de nouvelle ou d’occasion
Juste un like ou un commentaire de follower


Mais quand la dame m’a retrouvé
Je l’ai entendu dire à sa progéniture
Regarde cette beauté, sais-tu ce que c’est ?


Veux tu qu’on l’installe ici ?
Tu pourra lui redonner vie
En disant allo, c’est qui ?

Libérer ses maux, par les mots.

Voilà un sujet qui me tient particulièrement à cœur : nous allons parler ici de la SOMATISATION. Certains et certaines sauront déjà ce que c’est et d’autres reliront deux fois le mot pour être sûrs de ne pas avoir lu le mot de travers (ahah, vous voyez très bien ce que je veux dire !). Qu’est ce que que la somatisation, et comment s’en « sortir » ? Comment l’éviter et par quels moyens ? Quelles conséquences pour le corps humain, pour notre bien-être ? Je vais essayer ici de faire le point sur ce sujet qui me parle puisque j’en ai été victime et je ne suis pas à l’abri d’une rechute (personne d’ailleurs !).

Somatiser, c’est quoi ?

Maintenant que je vous ai mis les sens en ébullition, j’en viens à l’essentiel, la définition pure (et quelque peu technique) de la somatisation :

La somatisation est l’expression d’une souffrance intrapsychique ou psycho-sociale par des plaintes corporelles, celles-ci pouvant conduire à une consultation médicale. La somatisation est l’expression le plus souvent de troubles anxieux et/ou de l’humeur.

Photo de Anete Lusina sur Pexels.com

Pour faire plus simple (enfin je crois) : la somatisation c’est lorsqu’on garde toutes nos douleurs à l’intérieur, qu’elles soient émotionnelles, psychiques, ou suite à un évènement traumatisant; en conséquence de quoi, notre corps développe une forme de réaction physique, en réponse à notre incapacité à extérioriser.

Autrement dit, quand j’éprouve ou ressent de la douleur, de la colère, de la peine, de la tristesse, du stress, de l’angoisse, de la peur (une émotion négative en gros) et que je ne parviens pas à l’extérioriser, pour des raisons qui me sont propres, le corps n’a d’autres solutions pour évacuer ces douleurs émotionnelles, que d’extérioriser pour moi ce que je ne fais pas avec les mots. Ainsi les mots qui ne sortent pas de ma bouche, se transforment en maux douloureux que je ressens physiquement. Vous avez captez le concept ? J’admets que ce n’est pas un sujet facile mais je vais tenter de faire au plus simple, je ne suis pas une spécialiste : simplement une « victime » de ce trouble et je voulais vous faire part de mon expérience en la matière, car nous sommes peut-être plus nombreux qu’on ne le croit à somatiser.

La somatisation m’a pourrie la vie pendant des années, je vous raconte mon histoire.

A l’aube de mes 21 ans, suite à de multiples kystes sur le pubis qui revenaient de façon chronique, mon médecin m’a annoncé que j’étais atteinte de la maladie de Verneuil. Vous ne connaissez sûrement pas cette maladie, puisqu’elle ne touche qu’1% de la population (il a fallut que ça tombe sur moi, tiens !). C’est une maladie auto-immune, totalement bénigne et non contagieuse mais extrêmement handicapante et difficile à vivre, surtout parce qu’elles touchent les zones dites sombres du corps : les aisselles, le pubis, et les fesses. En gros, c’est une inflammation des glandes apocrines (celles de la transpiration) qui s’infectent et grossissent sans prévenir (enfin ça, c’est ce que je pensais).

Je précise que malgré le côté peu glamour de cette maladie, je n’ai aucune honte à vous en parler aujourd’hui, pourtant ce fut le cas pendant près de 10 ans car il est difficile de dire aux autres qu’on a des gros abcès qui nous poussent dans l’entre-jambes sans savoir pourquoi.

Après des années à prendre des antibiotiques, à me tartiner de crèmes et de Bétadine, à tenter toutes les expériences possibles pour calmer ces kystes, j’ai fini par apprendre à vivre avec cette maladie, même si vivre avec cette maladie est un grand mot, car pour beaucoup, il s’agit de survivre. Je vous épargnerez les détails, mais je peux vous assurer que porter une culotte avec un abcès de la taille d’une couille (oups!) sur l’aine, et bah c’est extrêmement douloureux, fatiguant et usant. Vivre comme si de rien n’était, relève du parcours du combattant.

J’ai été opéré en tout et pour tout 3 fois pour des abcès tellement gros et douloureux qu’il était impossible pour moi de continuer d’attendre un miracle : le passage sur le billard devenait alors obligatoire. Ces opérations en ambulatoire sont rapides mais la cicatrisation est longue, supposant a minima, 3 semaines de convalescence avec soins infirmiers tous les jours pour le changement des pansements (sur le pubis je vous laisse imaginer comme c’est pratique !). Certains Vernouillets (c’est comme ça qu’on s’appelle entre nous), sont même reconnus par la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) car il y a plusieurs stades de la maladie (stade 1,2 et 3). Pour ma part c’était le stade 1, donc je ne suis pas la plus à plaindre.

J’ai regardé partout sur internet s’il existait des traitements, des solutions, de la prévention, mais il n’y a pas encore de traitement miracle pour cette maladie (et il n’y en aura sûrement jamais), chaque patient réagissant différemment selon tel ou tel médicament. La case « opération » est souvent la finalité et pour d’autres ce sont des semaines à patienter, à souffrir en silence, à se replier sur soi, en attendant que le kyste se résorbe ou s’en aille de lui même (pour rester digne lol).

Maintenant que vous en savez un peu plus sur cette maladie – et je suis désolée si j’ai heurté la sensibilité de certains- je peux donc en venir au fait : quel est le lien entre cette maladie et le sujet de mon article ?

Et bien, cette maladie s’est déclarée quelques semaines après un ÉNORME choc émotionnel dans ma vie : le décès de ma maman en 2011. Ceux qui me connaissent en sont témoins : j’ai su faire preuve de courage durant cet épreuve et j’ai pris sur moi pour le bien de ma petite soeur et de mon père. Sauf que.. j’ai tout refoulé. Je m’interdisais de sombrer dans les pleurs, je me devais d’être forte. Ce n’est que 10 ans après que je fais ENFIN le lien entre l’apparition soudaine de cette maladie et cet évènement traumatique dans ma vie.

Comment j’ai compris que je somatisais depuis tout ce temps

Mon dernier kyste remonte au mois de mars 2020, lors du 1er confinement. Une semaine après que la France entière fut confinée, « Bimmm » un nouveau kyste apparaissait sur mon aine droite. J’étais tétanisée, apeurée, pour autant je ne disais rien, je refoulais presque tout ce que je ressentais, en me convaincant que c’était qu’une petite grippette. Puis un autre kyste, et encore un autre plus petit. En tout je cumulais 3/4 kystes situés au même endroit, et je vous laisse imaginer ma terreur à l’idée de devoir à aller aux urgences quand partout on entendais que les hôpitaux étaient saturés et que le Covid était extrêmement dangereux, mortel & cie.

Par chance, et parce que j’ai tout de suite agis, j’ai réussi à éviter le pire. Les kystes se sont résorbés d’eux-mêmes en quelques jours. Puis quelques semaines après, le confinement se prolongeant par tranches de 3 semaines à chaque nouvelle allocution du Président, j’ai décidé de me replongé dans mes livres de développement personnel et de façon plus générale, de me recentrer sur mon intérieur, sur ma spiritualité. J’avais du temps, j’avais de l’énergie, le Printemps était radieux, et tout me semblait être propice à cette réappropriation de moi-même.

Puis une chose en entraînant une autre, je me suis acheté mon premier jeu de cartes, mon tout premier oracle. Et depuis, tout a changé dans ma vie. J’ai alors repris ma vie en main, je me suis mise à parler, à exprimer mes émotions clairement, à prendre soin de moi, de mon confort, à écouter mes ressentis, mes envies, et mes désirs. J’ai écris, j’ai laissé toute sa place à mes idées, à mes pulsions créatives. J’ai appris tout un tas de choses, j’ai échangé avec de nouvelles personnes, qui sont devenues des amies aujourd’hui.

Puis la vie Covidée à repris son cours : retour au boulot, retour à la vie « d’avant ». Sauf que cette fois, j’étais déterminée à ne pas subir, j’ai décidé de VIVRE. J’ai changé de travail et j’ai donné une chance à ma clairvoyance de prendre forme concrètement dans ma vie. J’ai fais des soins énergétiques avec Aurélie (@linstant.magique) qui est une pépite et qui m’a aidé à faire la paix avec moi-même en m’aidant à mettre des mots sur mes maux. D’ailleurs je la recommande dans mes guidances lorsque les cartes font apparaître une blessure ou un blocage émotionnel.

Et vous savez quoi ? Et bien durant tout ce temps et jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas eu de nouvel abcès, ni même le moindre petit semblant de kyste de cette foutue maladie. Alors que depuis 10 ans, je me tapais 1 abcès par trimestre environ. Est-ce un miracle ? Un coup de chance ? Un hasard ?

A mon sens, c’est parce qu’enfin je me suis permise de vivre mes émotions, je me suis enfin donné le droit de m’exprimer et d’extérioriser que ça aille bien ou pas, et d’aller là où mon intuition me guidait, sans trop chercher à comprendre, si ce n’est que de ressentir la joie dans mon cœur, de me sentir à ma place. J’ai décidé de vivre POUR MOI, pour ce que j’aime et pas pour ce que les autres aimeraient que je sois.

De la libération émotionnelle à la guérison

C’est ainsi que j’ai ré-appris à parler, à dire ce que je ressentais sur l’instant T, et ne pas attendre des lustres avant de commencer à envisager d’en parler. Surtout qu’en général, les choses s’enveniment lorsqu’on laisse traîner. On a tendance à ruminer, à se monter des films, voir des saisons entières. Plus les jours passent, plus on a du mal à faire le point sur ce qu’on ressent vraiment. Tout semble brouillon, flou. On ne sait plus vraiment si on a raison, si on a tort… Nos émotions se sont enfouis quelque part.. quelque part dans notre corps.

Ce que j’ai compris, c’est que garder pour soi ne sert à rien : si l’on ressent des émotions (qu’elles soient négatives ou positives), c’est qu’elles ont une raison d’exister ! Certaines d’entres elles nous demanderont un travail intérieur, d’autres de parler, de crever l’abcès, certaines autres, de se remettre en question, de prendre du recul, et encore d’autres, à se rendre compte qu’on fait fausse route, ou que nous nous sommes trompés. En tout état de cause, nos émotions nous transmettent un message. A nous de l’accueillir, ou de le refouler.

Désormais je ne laisse plus une seule émotion négative pourrir en moi. Non, je l’affronte et j’essaie de comprendre ce qu’elle fou là ! Comment puis-je agir ? Que dois-je faire pour la faire sortir ? Ecrire ? Crier ? Pleurer ? Parler ? Appeler mon amie pour demander de l’aide ? Je n’attends plus qu’elle s’enfouisse car je sais que tôt ou tard, elle me fera souffrir pour de bon !

Vous vous sentez concernés ?

Dit comme ça, ça a l’air facile de libérer ses émotions. En réalité, c’est un GROS travail et chacun est unique, chacun a ses propres particularités. Ce sera plus facile pour untel ou unetelle et beaucoup plus difficile voire, abstrait, pour d’autres.

Aussi, certains et certaines ressentent le besoin d’être accompagné, et il n’y a aucune, je dis bien AUCUNE honte à cela. Au contraire, c’est faire preuve d’intelligence que d’accepter l’aide d’autrui, je dirais même que c’est faire preuve de sagesse. Ça tombe bien je connais une femme super qui pourra sûrement vous venir en aide : Magali Straub. Je tiens à vous partager son travail et sa vocation. Atteinte de la maladie de Verneuil elle aussi, elle a pris conscience de l’influence de ses émotions sur celle-ci, et a changé de vie du tout au tout : elle est devenue coach. Cette femme courageuse et adorable propose ses services de coaching en développement personnel, via différentes sortes d’accompagnements. Si cela vous intéresse, je vous mets le lien de son site internet https://lecoachingdanslapeau.fr !

Enfin, je terminerai ce méga long article par un partage de site super intéressant sur la somatisation, si tant et si bien que je l’ai épinglé dans mes favoris ; je le consulte au moindre pet de travers -> https://www.estelledaves.com
Ce site est dédié à la libération psycho-émotionnelle : il propose pour chaque partie du corps ou chaque maladie, une explication émotionnelle, et franchement c’est effarant tellement c’est criant de vérité. Voici un exemple qui parlera sûrement à beaucoup :

Je vous laisse avec toutes ces infos, je ne sais pas si cela vous parlera, ou vous donnera envie de prendre vos émotions au sérieux.. En tout cas, si comme moi vous souffrez de maux chroniques, posez-vous la question : quand est ce que la maladie refait surface ?

Focus sur l’écriture intuitive

Qu’est-ce que l’écriture intuitive et à quoi sert-elle ? Quand et comment s’en servir ? On fait le point ici dans ce tout dernier article dédié spécialement à l’écriture.

Écrire est un exercice libérateur pour beaucoup d’entre nous. En tout cas, ça l’est pour moi et d’après vos retours, ça l’est aussi pour vous ! C’est ainsi que j’ai appris dernièrement que je pratiquais l’écriture intuitive sans même le savoir depuis un petit bout de temps déjà. Une chose en entraînant une autre, j’ai découvert que contrairement à ce que je pensais jusqu’alors, l’écriture intuitive est bien différente de l’écriture automatique ! J’ai eu l’occasion de faire certaines guidances qui m’ont amené à faire des recherches sur le sujet, et c’est ainsi que j’ai découvert qu’il y avait une différence notable entre les deux pratiques !

C’est en ce sens que j’ai pensé utile de faire un petit article qui fait le point sur le sujet ! Prêt ?

L’ÉCRITURE INTUITIVE : c’est quoi exactement ?

L’écriture intuitive est un exercice très simple ET à la portée de toutes et tous. Beaucoup d’entre nous l’ont déjà utilisé sans même le savoir je pense, inconsciemment. Il s’agit en fait de se connecter à son intuition pour lui demander une réponse et de la laisser faire par le biais de l’écriture. En gros, nous avons toutes et tous un outil hyper simple pour nous aider au quotidien : l’écriture intuitive.

Comment procéder ?

  • On utilisera une feuille blanche ou un carnet que l’on dédiera spécialement à ça
  • En haut de la feuille, on notera une question. Celle qui nous taraude ou qui nous préoccupe en ce moment.
  • Puis on attends que ça vienne. Là où c’est difficile justement, c’est d’attendre que «ça vienne» ! Mais il y a des techniques pour dépasser cette étape de la page blanche.
  • On peux en effet noter juste en dessous de la question, une phrase d’accroche que l’on aura choisi soi même, par exemple : «je te remercie de répondre à ma question, je suis prête à la recevoir» ou «s’il te plaît aide moi à comprendre et à trouver la réponse»
  • Ensuite, on se laisse aller et tout ce qui vient à l’esprit, même si ce n’est pas logique.. même si c’est plein de faute, même si ça n’a pas de sens, on écrit !
  • Puis à un moment vous sentirez que c’est bon, vous avez tout lâché. A ce moment là, on arrête et on ferme le carnet, ou on plie la feuille et on la range.
  • Après quelques jours ou semaines, voire mois (cela dépendra de la question évidemment), on relira ce qu’on a écrit, et même si certaines choses nous semblait imperceptible le jour J,avec le recul tout deviendra plus claire, et cela pourrait même vous surprendre !

C’est donc un exercice simple et a la portée de toutes et tous ! Si tu veux en apprendre davantage je t’invite à cliquer ici www.lavoixdupapillon.net ! Il y a même des ateliers d’initiation, si vous aimez être encadré.

Mon expérience avec l’écriture intuitive

Je me suis aperçue avec toutes ces recherches que je pratiquais l’écriture intuitive également lors de la rédaction des comptes-rendu des guidances que je fais pour mes clientes. En effet, je fonctionne exactement de la même manière, à la différence que je tape au clavier et que la question n’est pas la mienne mais celle d’une tierce personne. Ma phrase d’accroche sont les cartes. C’est assez dingue de se rendre compte de tout ça des mois après, mais cela me permets d’être encore plus « connectée » et d’interpréter les cartes en conscience.

ATTENTION : à ne pas confondre avec l’écriture automatique

L’écriture automatique est un tout autre exercice. Et pour être très honnête je n’en suis pas très fan ! Je me suis déjà prêtée à l’exercice quand j’étais plus jeune, j’en avais peur et je me sentais pas très à l’aise. C’est un outil utilisé en radiesthésie, l’écriture automatique permettrais de capter les messages des êtres défunts.

Comment procéder ?

  • On prends une feuille blanche et on s’installe confortablement sur sa chaise.
  • On se prépare a écrire en tenant notre stylo fermement et ayant préparé sa feuille et d’autres à disposition.
  • On cherchera l’état méditatif et on se concentrera sur notre respiration.
  • Une fois l’état atteint, votre main se mettra à bouger d’elle même et va commencer à faire des gribouillis
  • Ensuite des mots, des phrases pourraient bien commencer à se déchiffrer.
  • Des messages peuvent ainsi être retranscrit par votre propre main, mais qui ne viennent pas de vous directement.
  • Votre main est un réceptacle qui permet à l’entité de communiquer sur le papier.

Mon expérience avec l’écriture automatique

Il est à noter que l’écriture automatique est exercice particulier et singulier. Comme je vous l’ai dit, je n’en suis pas fan, mais cela ne m’a pas empêché de réitérer il y a quelques semaines. Ahah la curiosité ! Je n’ai pas ressenti de peur cette fois. Cependant c’est très fatiguant et intense. Je ne suis pas sûre que je recommencerais tout de suite. J’ai pu déchiffrer quelques messages, mais j’avoue que c’est d’autant plus stressant car je ne saurais pas vraiment comment interpréter ces messages.

1/ La porte est ouverte

2/ elle est la.

Je vous laisse imaginer ma stupéfaction quand j’ai levé la tête et que je me suis aperçu que la porte en face de moi était grande ouverte et que je me sentais clairement observé !

Bref, vous l’aurez compris l’écriture automatique n’a absolument rien à voir avec l’écriture intuitive. Si vous voulez essayer l’écriture automatique, un conseil : ne le faites que si vous vous sentez à l’aise et en confiance. Je vous conseille aussi d’utiliser des pierres de protection et de faire une méditation d’ancrage avant. Enfin, n’hésitez pas à vous documenter et à vous renseigner avant de tester. Ce n’est pas une pratique anodine.

Voilà j’espère que cet article t’aura un peu aidé à y voir plus claire et qu’il t’aura donner envie d’essayer l’écriture intuitive, il y a clairement tout à y gagner 🙂

Et toi, as-tu une boîte magique ?

Je voulais vous parler d’un outil magique que j’affectionne tout particulièrement et qui, en plus d’être à la portée de tout le monde, est 100% gratuit, créatif et amusant. Tentant n’est-ce pas, mais à quoi ça sert concrètement ?

Dans cet article, je te dirais en quoi cette boîte peut t’être utile et en quoi est-ce qu’elle est magique 🙂 Prêt.e ? C’est partiiii !


C’est quoi une boîte magique ?

Fatalement, c’est une boîte. Mais elle va devenir magique parce que TU VAS LA RENDRE MAGIQUE. Tu te dis : « Ok, ça y est, on a perdu MamaFlorinha » et je te réponds que NON, tu vas rendre cette boîte magique et tu m’en donnera sûrement des nouvelles !

Ma boîte magique

Bon, je vais t’expliquer tout cela. Ce que j’appelle « boîte magique » peut s’apparenter de loin à un tableau de visualisation (le fameux Vision Board) sauf que contrairement au tableau dont le but est de l’avoir sous les yeux le plus souvent possible, où du moins, l’avoir à portée de vue, la boîte magique, quant à elle, a vocation à rester cacher dans un endroit secret, un endroit que tu auras minutieusement choisi.


Pourquoi faire ?

Au même titre que la visualisation, cette boîte magique est destinée à recevoir tout ce que tu souhaites voir, connaître ou vivre plus tard. Elle sera le recueil de tes espoirs, de tes rêves, de tes envies, de ta volonté, et de tes désirs pour l’avenir.

Le concept est plutôt simple : dans cette boîte, on y mettra des photos, des images imprimées ou découpées, des coupures de magazine, qui représenteront, sur l’instant T, tes envie et tes désirs pour le futur.

Par exemple :

  • J’aimerais devenir maman, avoir un enfant => Je peux découper une photo de femme enceinte dans le catalogue La Redoute de Mamie, rayon grossesse (ahah).
  • J’aimerais trouver un travail => Je peux trouver une photo de personne qui travaille et qui semble faire le boulot que j’aimerais faire.
  • J’aimerais avoir une nouvelle voiture => Je mets la photo du modèle de voiture que j’aimerais sensiblement m’acheter ou que j’aimerais avoir un jour.
  • J’aimerais que ma famille soit heureuse et soudée => Je trouve une image sur Pixabay, ou dans un magazine, d’une famille qui à l’air heureuse et soudée
  • J’aimerais m’acheter ce tout dernier robot cuiseur => Je découpe la photo du modèle que je veux, et je la mets dans la boîte.
  • Etc..

Je pense donc que tu as compris le but de cet exercice. En gros, tout ce que tu souhaiterais être, faire, ou avoir, tu le mets dans cette boîte. Au verso des images/coupures, je t’invite à y mettre une phrase qui résume l’idée. En effet, cela te seras utile après pour te souvenir de ce que l’image représentait pour toi, au moment où tu l’as mis dans la boîte.


Comment faire sa propre boîte ?

Et bien, rien de plus simple.

Soit tu en achètes une jolie qui te plaît, du style boîte à sucre, boîte de palets bretons (tu vois très bien de quelle boîte je parle ahah), l’essentiel c’est qu’elle se ferme.
Soit tu as déjà ce qu’il faut à la maison, et au pire tu peux la customiser à ton goût.

Que celui qui n’a pas de boîte comme ça chez lui,
me jette le premier palet breton ahah !

L’essentiel c’est qu’elle se ferme et idéalement que sa matière te permette d’écrire dessus (on évitera les boîtes texturées ou à relief). Pourquoi ?

Parce qu’une fois que tu auras mis dans cette boîte tout tes petits bouts de papiers, tu devras y écrire la phrase suivante (sur le couvercle ou sur le côté, c’est comme tu veux) :

« TOUT CE QUE CETTE BOÎTE CONTIENT, EST »

Donc en gros, tu t’accordes du temps pour découper et rechercher les bonnes images et les bonnes coupures de magasine, tu inscrit une phrase qui résume ton souhait au verso, et tu les mets dans la boîte. Une fois que tu considères avoir fait le tour, tu refermes la boîte et tu inscris la phrase magique dessus. Ensuite, tu prends la boîte dans tes mains, et tu la sert contre toi, et redis à voix haute la phrase que tu as écrite. Tu peux aussi y faire un bisou (perso c’est ce que je fais, mais j’ai le bisou facile faut dire). Et pour finir, tu la range dans son endroit secret.


Et ensuite ?

Ahah, ensuite tu reprends le cours de ta vie ! Blague ? Non.

Cette boîte opérera par elle-même avec la force énergétique et le taux de croyance dont tu as fais preuve lors de sa réalisation. Le fait d’avoir pris le temps de chercher des images, de visualiser ce que tu souhaites pour ton avenir fait partie de la magie du concept.

6 à 8 mois plus tard, je t’invite à rouvrir cette boîte.

Déjà tu t’apercevras que tu avais complétement oublié certaines choses, et si elles n’ont plus de sens à tes yeux, je t’invite à les enlever de la boîte. Mais surtout, tu vas te rendre compte que beaucoup d’autres papiers n’ont plus raison d’être dans la boîte car ils se sont déjà réalisés !!!

Personnellement, je fais cette exercice 2 fois par an. Je l’ouvre tous les 6/8 mois un peu près. Et à CHAQUE FOIS, je suis surprise du résultat qui est assez incroyable.

Si je t’en parle ici, c’est que j’ai un recul de plus de 5 ans sur ma propre boîte magique. Et des papiers, elle a en a vu passer. A chaque fois que je l’ouvre, c’est un vrai petit moment de bonheur et de SATISFACTION de voir que j’ai réussi à réaliser tel désir, ou tel projet. Cette boîte ne me quitte plus, et je voulais te partager cela avec vous !


Il n’y a ABSOLUMENT rien à perdre, si ce n’est un peu de temps…. Et la boîte magique t’apportera bien plus que tu ne peux l’imaginer.

J’espère que ce partage d’expérience te donnera envie d’essayer toi aussi d’avoir ta boîte magique !


Le pendule, un outil magique ?

Qu’est-ce qu’un pendule ? A quoi sert-il ? Comment ça marche ? Est-ce fiable a 100% ? Tant de questions auxquelles je vais tenter de répondre dans cet article dédié au pendule !

Entre magie et magnétisme, le pendule est un outil mystérieux qui peut faire peur à certains sans pour autant cesser d’en émerveiller d’autres ! J’essaie de faire le point ici sur cet outil magique, ou pas !

C’est quoi un pendule ?

Pendule en améthyste

Un pendule est un récepteur d’ondes utilisé en radiesthésie et dans d’autres domaines spirituels comme la clairvoyance. Il fonctionne par magnétisme et dépend de son utilisateur/trice. Il peut servir à de multiples choses mais je reconnais n’avoir que très peu de connaissances sur le sujet. Dans le domaine de la radiesthésie, cela semble assez complexe, ne serait-ce que le jargon. Il y a tout un tas d’explications assez concrètes que je vous invite à découvrir ici.

A chaque pendule son fonctionnement

La première chose à savoir avec le pendule, c’est qu’il est unique ! Déjà par son style esthétique, par sa forme et sa matière (pierre, bois, métal..) mais aussi dans son fonctionnement.

En effet un pendule répond à 4 conventions, que voici :

  • Oui
  • Non
  • Je ne sais pas
  • Je ne peux pas répondre

Cependant, et c’est là où il est important de bien noter si vous souhaitez vous essayer à l’exercice du pendule ; chaque pendule répondra différemment aux 4 conventions. Dans la majeure partie des cas :

Pour le Oui, le pendule tourne dans le sens des aiguilles d’une montre.
Pour le Non, il tournera dans le sens inverse.
Pour le je ne sais pas, il ira d’un côté et de l’autre.
Pour le je ne peux pas répondre : immobilité ou tremblotant.

C’est pour cela qu’il est très important de lui demander ses conventions avant de vous en servir afin de déterminer quel mouvement correspond à quelle convention. Cela évitera les erreurs d’interprétation.

Comment fonctionne le mien ?

Pour vous le montrer, rien de mieux qu’une petite vidéo !

Les 4 conventions de mon pendule
  • Oui : il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre
  • Non : il va d’un côté et de l’autre
  • Je ne sais pas : il va d’avant en arrière
  • Je ne peux pas répondre : immobile, frétillant

À quel moment s’en servir ? Pourquoi ?

Avant tout chose il faut se mettre en « conditions » ! L’état recherché est : la détente. Être détendu tout en étant suffisamment ancré pour expérimenter au mieux le pendule ! En gros, on fait le vide, un peu comme si on allait méditer, mais il faut rester quand même suffisamment conscient pour recevoir les réponses ! D’où le fait que c’est fatiguant je pense !

En ce qui concerne les raisons de son utilisation : je m’en sert à titre personnel dès que j’en éprouve le besoin. Et je m’en sert aussi depuis peu, dans le cadre de guidance où on me posent une ou des questions bien précises, du style : vais-je tomber enceinte cette année ? Est-ce que mon ex m’aime toujours ? Etc…

Bien que j’adore cet outil, comme je vous l’ai dit plus haut, il est très fatiguant, et nécessite beaucoup d’énergie (du moins pour moi). C’est souvent qu’après j’ai la tremblote et donc je ne m’en sert pas souvent. Mais je m’en sert quand même et je l’apprivoise encore !

Fiable à 100% ?

J’ai envie de dire oui. Mais j’ai pas encore assez de recul et j’avoue avoir un meilleur feeling avec les cartes et les runes qu’avec le pendule. Je pense que l’état dans lequel est l’interprète joue beaucoup et donc pour ma part, je reste très prudente et recommence plusieurs fois pour vérifier la cohérence.

Dans tout les cas, ce sont des « prédictions » et elles n’engagent que ceux qui ont décidés d’y croire. Rien n’est jamais vraiment fiable à 100% sauf peut être le test de grossesse positif après 2 semaines de retard de règle !

Voilà ce que je voulais partager avec vous sur le pendule et si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire, je me ferais un plaisir de vous répondre 😁

NOUVELLE LUNE DU 13 JANVIER 2021 // CAPRICORNE

Quelles énergies nous réservent cette première Nouvelle Lune de l’année ? Quelles seront ses influences sur nous ? Je vous propose ici une guidance générale que j’ai effectué à l’intuition comme d’habitude, avec mes oracles et mes runes.

Chaque phase lunaire (Nouvelle Lune, Pleine Lune, Premier et Dernier quartier) dispose de son propre capital énergétique, ce qui pour certains et certaines d’entre nous, plus ou moins sensible, peut avoir des influences sur notre propre réalité.

Je rappelle ici que comme son nom l’indique, il s’agit d’une guidance générale, et en ce sens, elle ne parlera pas à tout le monde, et c’est nooooormaaaal ! 😉


Heure : 06h01

Signe : Capricorne

Mots clés : Évolution, Éveil, Repli, Quiétude, Récompense, Cadeau, Positivité, Beauté, Transformation

A faire :
Poser ses intentions pour le mois à venir (jusqu’à la prochaine nouvelle lune)
Recharger ses pierres

Le Jour J :
Terminer ce que l’on a commencé.
Ne rien commencer de nouveau
(pas avant le lendemain de la nouvelle lune).


Le Verdict ?

Une période décisive et importante se dessine derrière cette nouvelle lune. Il y a en effet la notion de l’attente d’un verdict, d’un retour, d’une réponse. D’une manière plus spirituelle, il peut aussi s’agir d’un long travail intérieur qui abouti à une réelle transformation de soi. En tout état de cause, il y a la notion de victoire, de récompense. Comme si cette nouvelle lune allait venir amener la réponse à nos questions, ou tout simplement, pour nous récompenser que ce soit concrètement ou subtilement.

Voyage au cœur de soi

Cette nouvelle lune amènera aussi beaucoup d’introspection et de moments de retrait, où on prendra le temps nécessaire à la prise de décision, pour tirer un bilan, prendre du recul ou pour tout simplement, prendre soin de soi. Il y a en effet la notion de repos, comme si nous étions à la recherche de paix intérieure, en quête de quiétude et de sérénité.
Il y a la une invitation à se connecter à soi-même et ne pas se laisser polluer par les idées ou les avis négatifs des autres.

Voir le bon côté des choses

Les énergies de cette nouvelle lune nous pousseront à accueillir les situations positivement, et à développer notre positive attitude. Comme si pour une fois, nous allions voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. C’est en réalité, une invitation à cultiver nos pensées de façon positive de sorte, que les graines que l’on sème présentement, nous offre une belle récolte, plus tard.

De L’Éveil à l’Ascension spirituelle

C’est aussi une période très spirituelle qui s’ouvre. Elle sera pour certains et certaines, une phase d’éveil spirituel, comme une prise de conscience qui viendra poser la première pierre d’une transformation déjà entamée mais qui prendra de l’ampleur dans les semaines, mois à venir. Pour d’autres, il s’agira d’ascension spirituelle, comme un grand pas en avant, une découverte, qui permettra à beaucoup de voir les choses autrement, comme une sorte d’illumination qui viendra rebattre les cartes et changer la donne.

Dynamisme et vitalité

En dehors de nos phases d’introspection qui seront sans nul doute très bénéfiques, il y a la notion de vitalité voire de puissance. Comme si cette nouvelle lune, en dehors de ses énergies introspectives, agira également pour beaucoup d’entre nous, comme un coup de fouet, qui viendra redonner la force et la vitalité légèrement mis en stand-bye ces derniers jours. Préparons-nous donc à jouir d’une énergie débordante, et d’une volonté de fer pour atteindre nos objectifs.


Il va de soit, que pour les ascendants Capricorne et pour les signes du Capricorne, l’influence sera plus importante que pour les autres. A prévoir : un peu de perturbations (du 12 au 14 janvier) pour les 2ème décans Bélier, Balance, Cancer et Capricorne. Du positif pour les 1er et 2ème décans en Capricorne et pour tous les décans du Taureau, Vierge, Poisson et Scorpion.

Voilà brièvement ce que cette nouvelle lune en Capricorne apportera énergétiquement pour chacun et chacune d’entre nous.

Si vous souhaitez une guidance plus personnelle, ou si vous avez des préoccupations particulières, c’est par ici !

Les mystérieuses runes divinatoires

Quelle est leur histoire ? Leurs origines ? Pourquoi les utiliser et à quoi servent-elles exactement ? Je vous dit tout dans cet article !

Le Futhark – Alphabet runique avec les 25 signes (dont la rune vide)

Origine

Les runes sont d’origines scandinaves et germaniques. Elles étaient utilisées jadis, comme étant un moyen d’écrire mais seuls les druides ou les chefs de « clan » avaient le droit de s’en servir. Les runes portent en chacune d’elle, des imprégnations énergétiques des dieux scandinaves. Chaque signe dispose d’un capital énergétique en lien avec une divinité et ses attributs qui lui sont propres. C’est en ce sens, que les runes servaient aussi beaucoup dans le cadre de rituels ou de rites, pour y découvrir les messages des Dieux. Aujourd’hui les Runes sont toujours utilisées dans le monde de la clairvoyance, au même titre que les oracles, d’où le fait que j’ai craqué sur ce jeu de runes en céramique fait mains par Les Runes Séléné.

Source : Menviking

Un « alphabet » à 24 signes + 1 rune vide

Chaque signe revêt donc sa propre signification, et certaines ont 2 significations selon que la rune est dans un sens ou un autre. Je te propose donc de les voir en revue très rapidement pour te donner une idée de l’interprétation qui peut en découler. Certaines sont parlantes, d’autres moins. Le ressenti de la personne qui les manipule est donc essentiel pour une bonne et juste interprétation.

Comment « tirer » les Runes ?

Comme pour les oracles, il existe tout un tas de façon de tirer les runes. Selon son niveau d’expérience, de connaissance, ou d’aisance avec telle ou telle pratique. Encore une fois, à l’instar des oracles, je fonctionne au feeling et à l’intuition. Evidemment, je me renseigne au préalable, je fais ce que j’appelle « le farfouinage » et j’apprends les bases essentielles aux travers de livres, manuels, vidéos, et articles sur internet.

C’est donc sans l’ombre d’un doute que je me suis orientée vers :

LA RUNE ALÉATOIRE

« la Rune Aléatoire », qui reste la meilleure façon de tirer les runes pour les débutants et pour les apprivoiser dans le temps. La rune aléatoire, se tire à même le pochon de runes (les runes sont rangées dans une pochette en général), on pose sa question avec clarté et précision, et comme pour les boules numérotées du Mo-mo-mo-mo-tus (je sais que tu as la réf, fais pas genre !), je choisi ma rune de façon aléatoire. En ce qui me concerne, après avoir fait plusieurs essais, mes doigts s’orientent tout seul vers la rune que mon intuition a choisi. Je la sort du paquet, je la pose et je l’interprète ! Simple comme bonjour, non ? D’ailleurs quand j’ai reçu mes runes, la première que j’ai tiré est la Rune Wunjo (joie, léger rayon), et je l’ai tiré 3 jours de suite !

La rune Wunjo // Joie – Léger rayon

Par la suite, et quand je m’en sentirais prête, je pourrais tirer les runes différemment. En effet, il existe, entres autres, 2 façons plus approfondies de tirer les runes.

LES TROIS NORES

Les « Trois Nores » qui se tirent là aussi, à même le sac ou la pochette.
La premier rune dite « URD » représente le passé
La deuxième rune dite « VERDANDI » représente le présent
Et la troisième rune « SKULD » représente le futur

L’idée étant de tirer 3 runes de façon aléatoire suite à une question posée. Cette méthode permets de comprendre le pourquoi, du comment on en est arrivé là (passé). Ce qui permets de mieux appréhender ce qui se passe maintenant (présent), et ce qui arrivera plus tard (futur) tenant compte de ce passé karmique.

Cette méthode dispose de quelques variantes. En effet, on peux aussi tirer 5, 6 ou 7 runes. Seulement, cette méthode demande un gros et long travail de décryptage et d’interprétation. Je ne pense pas m’en servir de si tôt !

5 : 2 runes pour le passé, 1 rune pour le présent, 2 runes pour le futur.
6 : 2 runes pour le passé, 2 runes pour le présent, 2 runes pour le futur.
7 : 3 runes pour le passé, 1 rune pour le présent, 3 runes pour le futur.

JET/LANCÉE DE RUNES

Jeter les runes ! Cette méthode m’attire plutôt pas mal mais je ne maîtrise pas assez pour le moment, donc j’y viendrais quand je sentirais le moment venu pour le faire ! Jeter les runes, c’est disposer un tissu à même le sol ou sur une table (surface plate) et on jette tout le jeu de runes sur cette surface. Les runes vont alors former un motif : un triangle, un carré, un cercle, une ligne, une flèche.. Chaque forme a un sens spécifique qui permettra, en plus de l’interprétation des signes runiques, de guider clairement et de répondre à la question posée le plus précisément possible.

Par exemple, si en jetant mes runes, j’obtiens une sorte de flèche, plusieurs interprétations sont possibles, avant même de s’être pencher sur les signes runiques. La flèche, si elle pointe vers le haut présage une évolution. Vers le bas, un revers important. Vers la gauche, elle indique que ça vient du passé. Vers la droite, c’est le futur, l’avenir.

Il existe une signification pour chaque motif que les runes créeront lorsque vous les jetterez.

Côté runes, certaines tomberont face cachée : cela signifie qu’elle ne nous concernent pas, on les laisse. Certaines seront collées les unes aux autres, c’est qu’elles constituent un noyau fort pour l’interprétation, et j’en finirais la pour la méthode car sinon on va y passer la nuit ! Si le sujet vous intéresse il y a pas mal de bouquins sur le sujet. De mon côté, j’ai acheté la version Kindle du livre Lire les Runes – Guide du Débutant d’Alexandra Chauran.

Guidances et Runes

GUIDANCE JOURNALIÈRE : J’ai très envie depuis le début de vous proposer des guidances journalières avec ces petits bijoux divins. Cependant, je pense que je vous proposerai UNE rune par semaine (à choisir parmi 3) pour donner la tangente de la semaine à venir. Donc, pour que cela soit cohérent, je vous proposerai chaque LUNDI, votre rune pour la semaine. Je tenais donc à vous initier à cet univers avant de vous proposer cela. Simplement car j’ai à coeur de vous transmettre tout ce que j’apprends et pour que vous puissiez avoir les tenants et les aboutissants avant de vous proposer ce format de guidance.

GUIDANCE PERSONNELLE : Je les utilise depuis que je les aient reçu et ce qui est incroyable c’est qu’à chaque fois, la rune vient confirmer l’idée générale du tirage. Je trouve que c’est un merveilleux outil, et qu’il permets de mettre en avant des points bien précis, selon le domaine demandée. Pour le moment, je n’utilise qu’une seule rune sous forme de tirage aléatoire, et je la tire à la fin. J’explique sa signification et le caractère personnel qu’elle revêt pour la personne en question, dans le cadre de sa préoccupation, ou du domaine demandé.

D’ailleurs, si tu souhaites une guidance personnelle, ou que tu as une ou des préoccupations actuellement, pourquoi pas te faire aider ? Cliques-ici pour demander une guidance, et je rappelle que je fonctionne aux dons libres via Paypal, c’est donc adapté à toutes les bourses !